Page initial Qui sommes-nous? Que faisons-nous? Prochaines activités Activités réalisées Nos oiseaux Histoire de la fauconnerie Liens

CONTROL DES NUISIBLES

© Artfalcons 2021

Avez-vous des problèmes de nuisibles?

Nous contrôlons la surpopulation de certaines espèces, en certains endroits, qui 

causent un problème, sanitaire, agricole ou à la citoyenneté. (pigeons, ramiers, 

rats, serpents introduits, lapins, mouettes, chèvres, etc.). 

Le pigeon porte une problématique quand il augmente les populations. Les 

excréments causent de graves problèmes sur les toits, des canaux, des terrasses. 

Chaque pigeon produit 15 à 20gr d'excréments par jour qui se situe entre 5 et 7 kg 

par an, il fait son nid entre 4 à 7 fois

par an, où ils causent des foyers de contamination. Le pigeon non domestique, 

porte 52 maladies transmissibles aux humains, y compris le choléra. Autant de 

moineaux que les pigeons causent également de sérieux problèmes dans 

l'agriculture et les maladies infectieuses. 

Les serpents allochtones causent un grave problème pour les écosystèmes de 

la faune autochtone. En ce moment dans les îles Baléares il y a trois sortes de 

serpents non autochtones.

La surpopulation de lapins cause de dégâts aux jardins de maisons rurales, 

terrains de golf et même dans l'agriculture, les vignobles... 

La chèvre semi sauvage qui envahit des propriétés avec jardins, des vignobles, 

des fruitiers, etc... ils dévastent toute la végétation.etc.

Exposition a foires Effarouchement de nuisibles Éducation a l'environnement Cours de fauconnerie Photographie pour l'étude Élevage des rapaces D'autres activités

Nous contrôlons également la processionnaire du pin (ou chenille processionnaire). 

Le principal problème n’est pas les dommages qu’ils peuvent causer aux arbres dans leur 

ensemble, mais plutôt les graves dommages physiques causés par les poils très irritants des 

chenilles aux humains, et aux chiens en particulier. Les chiens sont particulièrement sensibles 

car, lorsqu'ils reniflent le sol, ils entrent en contact avec les chenilles ou leurs poils, ce qui 

provoque des réactions allergiques sévères pouvant nécessiter une amputation de la langue ou 

une chirurgie des lèvres dans les cas extrêmes.